Les Critériums Adultes 2012

Il y a les compétitions nationales et régionales par équipes, avec comme enjeu la montée ou la descente de division. 
Et puis il y a les critériums, sans enjeu de montée ou descente, organisés par la Ligue régionale en poule de 8 équipes de 4 joueurs chacune. Il offre l’opportunité de jouer en compétition aux joueurs qui n’ont pas la possibilité ou le désir de jouer dans les compétitions nationales ou régionales. Comme les matchs se déroulent en dehors des dates retenues pour les compétitions nationales et régionales, les critériums permettent aussi aux plus acharnés de jouer en plus des matchs qu’ils jouent dans les autres compétitions.

Bois-Colombes engage quatre équipes : les critériums roi A, dame B, fou C, cavalier C.

Jean-Noel Coulombeau nous parle des critériums fou C et cavalier C.

puce Ronde 1. Les équipes de critérium cavaliers et fou connaissent un sort différent. 
Les cavaliers , sans doutes moins bien armés, subissent une lourde défaite 4-0 face à Canal Saint-Martin, alors que les membres de l’équipe du critérium fou annulent à domicile contre Rueil-Malmaison. 
puce Rondes 2 et 3. 4 belles victoires au total, avec un carton plein des cavaliers qui, requinqués après une victoire 3-1 à la Maubuée-Gondoire, infligent un sévère 4-0 à Aubervilliers. Ce dernier match vit une brillante victoire d’Éloïse Dulac au 1er échiquier contre un 1709 élo. 
L’équipe du critérium fou s’imposait successivement face à Malakoff 3-1 et à domicile face à Issy-les-Moulineaux 2 ½ à 1 ½. On aura remarqué la combativité de Frederyk Blot (élo 1560), qui obtient la nulle après un combat haletant. 
puce Ronde 4. L’équipe de critérium cavalier avait pour mission d’aller chercher la 2ème place de sa poule potentiellement qualifiante pour la phase finale. Mission accomplie grâce aux deux victoires d’Indrha Viveganantha et Eloïse Dulac, en grande forme ces derniers temps, et dont la victoire fut expéditive. La combativité d’Amaury Triboulin fit le reste, son nul assurant la victoire de l’équipe 2 ½ à 1 ½. 
L’équipe du critérium fou emmenée par son capitaine Boyann Triboulin perdait sur le même score, perdant ainsi sa 2ème place. Ludovic Floretremporte le point de Bois-Colombes et Frédéryk Blot, au prix encore d’une belle lutte, parvient à annuler. Cette fois pour du beurre ou peut-être son élo ! 
puce Ronde 5. Les cavaliers reçoivent Livry Gargan et s’imposent 3-1, le capitaine ne parvenant pas à lutter, alors que Frédéryck Blot (1560) sort le grand jeu, et l’emporte contre un joueur classé 1656. Ludovic et Indrha remporteront aussi leur partie. 
L’équipe de critérium fou recevait Saint Quentin. Bois-Colombes gagne 3 ½ – ½ , Boyann Triboulin ne parvenant malheureusement pas à apporter le point complet, malgré un final interminable et haletant. Qu’il soit félicité pour sa combativité. Son frère Amaury, Vincent Viveganantha et Marc Boudry, l’emporteront. 
Ces beaux résultats signifient qu’ à deux rondes de la fin les deux équipes peuvent espérer rejoindre les phases finales des 26, 27 et 28 mai... Mais pour nous offrir ce plaisir, il reste à bien jouer les 1er avril et 6 mai. La route, si elle est alléchante, n’en est pas moins, encore, piégeuse... 
puce Ronde 6. Si proche et si loin du but... 
Les phases finales, tant en cavalier qu’en fou sont envisageables, et cette avant dernière ronde revêt un enjeu capital. Quant au cavalier, 2ème meilleurs 2ème à l’entrée de cette ronde, un 4-0 doit être envisagé pour pouvoir non seulement rester 2ème (ce qu’une victoire assurerait) mais passer premier 2ème... En partant pour Ecouen je me préparais à faire un début Larsen comme à la Maubuée Gondoire et dans l’espoir de faire comme à la Maubuée le doublé avec dans les 2 cas l’an dernier une anglaise et cet année un début Larsen. 
En critérium cavalier il y eu 3 superbes joutes de plus de 60 coups dont celle de Ludovic Floret qui fit décrocher à Ludoviv, vainqueur, un « ouais » de joie... Il confiera d’ailleurs que ce fut une de ses plus belles victoire depuis longtemps.. Indrha Viveganantha ne pourra qu’annuler, et malgré mes efforts je perdrai ma partie. L’équipe doit s’incliner 2 ½ à 1 ½ . 
L’équipe de critérium fou à laquelle Baptiste Rose se joint annula contre Puteaux. Baptiste gagna quant à lui sa partie. Qu’il soit remercié pour ce renfort. L’autre vainqueur du jour fut le capitaine, Boyann Triboulin. 
Il faudra un miracle pour que le critérium cavalier arrache la phase finale. L’équipe jouera donc pour le plaisir, mais dans l’espoir de reconquérir la seconde place de sa poule, ce qui sera déjà bien vu les rencontres à venir. Le critérium fou peut encore espérer arracher la phase finale, même si ce sera compliqué. 
puce Ronde 7. 
L’enjeu de cette dernière ronde était bien différent pour les 2 équipes. Je souhaitais que l’équipe de critérium cavalier aille chercher une place, bien futile il est vrai, dans les 3 premiers pour mieux refléter notre saison. Mais nous perdons ce dernier match 3-1, et encore une fois c’est Ludovic, au 1er échiquier, qui nous apporte un point. Il finit sa saison en fanfare. Frédryk, lui nous a encore épaté par sa combativité. Quant à moi, il faudra que j’évite de faire les cadeaux que j’ai faits sur la fin de la partie. Mais bravo à nos vainqueurs. 
L’équipe de critérium fou, qui avait dû être grandement remaniée, voit Valentine Baldi, Thomas Ariza, Keigo Gerlach et Marc Boudry aller chercher la qualification pour les phases finales contre JEEN, leader de groupe. Que ces joueurs remplaçants soit remerciés de leur merveilleux4-0, qualifiant l’ équipe. Merci à vous. 
puce Phase finale (26 et 27 mai 2012) 
L’équipe opérant en critérium fou disputait les phases finales, avec de nombreux joueurs non prévus qui durent remplacer de nombreux absents lors de ce long week-end. Qu’ils soient remerciés de leur « coup de pouce ». 
Samedi en quart de finale Fontainebleau fit les frais de ce remaniement auquel participaient deux membres de base des équipes critérium cavalier et fou (Antoine Bellée et Frederyk Blot), appuyés par Ali Riiad et Marc Boudry (dont c’est le 3ème remplacement pour autant de victoires). Résultat 3-1, avec Fréderyk qui l’emporta « en guerrier », comme d’habitude. Le troisième point fut l’œuvre d’Antoine. 
Le lendemain nous devons affronter le vainqueur de Montreuil/Saint Mandé. 
Cette qualification me permit (grâce aux nombreux forfaits) de jouer sur ce que j’ai appelé l’échiquier du bonheur. Participer, en jouant, à cette phase finale, je l’avoue, était inespéré (vu mon classement). Je le pris comme un remerciement de mon investissement et un vrai challenge : n’était-ce pas le jour ou faire un coup ? 
Menés 2-0 par Montreuil, nous revenons grâce à Luis Picoteiro à 2-1, en attendant avec impatience le résultat de Laurent Bourcier sur l’échiquier 1, une victoire de sa part nous qualifiant. La finale très compliquée qui s’offrait à lui ne lui permit pas de gagner. Son adversaire, pourtant gagnant, lui offrit la nulle. Quand j’allais le remercier en lui demandant le pourquoi, il dit simplement qu’il aurait pu la perdre à un moment. Bravo pour ce geste sportif..... et, serais-je tenté de dire pour la finale, allez Montreuil... 
Je ne peux pas finir mes articles de cette année sans remercier chaleureusement ceux qui ont pris part à l’équipe de critérium cavalier, et encore plus ceux qui m’ont offert les joies et plaisirs de cette phase finale. Merci à tous et toutes. Jean-Noel

 

puce Jean-Noël Coulombeau organise deux challenges à destination des membres des équipes fou et cavalier. 
affiches |challenge legal||challenge cavalier|