Cercle d'échecs de Bois-Colombes

labelclubformateur réduit

webmestre:

Arnaud Roy

 

Rédaction:

Jean-Marc Dionisi

 

Nos sponsors:

logoCD92

Mairie de Bois-Colombes

Réseaux Sociaux

 

 

Rondes 5 et 6 - décembre 2017

Rondes 5 et 6

 2 et 3 décembre 2017


samoun florent juin14

 

Deux semaines après le week-end à Lille, c’est reparti pour notre 3 ème week-end de N1. Cette fois, pas de grand déplacement puisque nous jouons à domicile.

Les deux équipes adverses ont fait le déplacement depuis la région Grand est, récemment rebaptisée ainsi par de grands créatifs. Le plus grand sérieux est de mise, puisqu’une vraie feuille de match, préparée à l’avance par le capitaine est déposée à l’heure au club en lieu et place de la traditionnelle serviette du restaurant qui a pu servir quelques fois à marquer la composition d’équipe. 
Afin que chacun puisse lire en entier, sans que cela nécessite un résumé du résumé du match, venons-en dès à présent aux faits.

Pour ce premier match du week-end, nous affrontons Mulhouse 2. Une équipe composée de 4 joueurs titrés et de 4 joueurs relativement jeunes de 15 à 27 ans, habitués ou ancien habitués des premières places des compétitions jeunes.

Sur le papier, Mulhouse est légèrement favori, avec un écart favorable sur les 6 derniers échiquiers allant d’une dizaine à plus de 150 points, tandis que renforcés par Vitaly et Mikhail, nous sommes un peu plus forts sur les 2 premiers.

Au 2, Mikhail, dans un milieu de jeu où tout peut encore arriver, propose la nulle à son adversaire, qui accepte sa proposition. Sans doute, n’était-il pas à l’aise avec sa partie, ou peut-être a-t-il pressenti l’issue favorable du match qui se dessinait sur les autres échiquiers.

Au 8, Danial, qui n’a pas joué beaucoup ces derniers temps, est opposé à une joueuse à 2100 dans une sicilienne avec Cc3 et Fb5. Dans un style entreprenant qui lui correspond parfaitement, il envoie son pion f à l’assaut qui arrivera jusqu’en f6, affaiblissant considérablement le roi noir.

Danial manque l’occasion d’enterrer les pièces noires en prenant le pion f6 et en suivant par une poussée en e5, pour condamner le fou c8 à une sieste réparatrice et empêcher les défenses latérales de la dame noire.

Bien que l’attaque blanche semble intéressante , les pièces noires reviennent défendre et une suite forcée contraint Danial à l’échange des dames. La suite sera alors plus compliquée et Danial finira par perdre. 1-0 pour Mulhouse

Au 1, Vitaly joue également dans son style rouleau-compresseur pour chiper un pion à son adversaire puis la partie. Egalisation de Bois-Colombes 1-1.

Au 6, Xavier, qui a mal démarré la saison est en quête de sa première victoire. Xavier obtient comme d’habitude rapidement une bonne position, et je crains donc le pire, les précédentes parties ayant commencé de la même façon, et s’étant mal terminées.
Heureusement, cette fois Xavier ne lâchera pas son adversaire et son pion passé b arrivera jusqu’en 7 eme rangée où son adversaire ne peut pas l’arrêter. Une dernière tentative de réseau de mat oblige encore à un minimum de calcul mais se révélera insuffisante, la dame pouvant au minimum être sacrifiée pour éviter le mat en encaissant un peu de matériel. Victoire de Xavier. 2-1 pour Bois-Colombes.

Au 5, Mathilde joue avec une tour et une pièce pour la dame, avec des pièces actives et un roi adverse en difficulté. Après quelques péripéties, elle se retrouve dans une finale avec 2 tours et un fou contre une dame et un fou avec des pions de chaque côté, dans laquelle son adversaire prend une répétition. Toujours 2-1 pour Bois-Colombes.

Au 4, notre super renfort Loic fait preuve d’un manque de galanterie évident en torturant son adversaire en manque de temps dans une position où le roi adverse est sous pression. Altan-Ulzii Enkhtuul est contrainte de lâcher une pièce pour 2 pions pour soulager cette pression, Loic concrétisera sans problème la finale qui surviendra par la suite. 3-1 pour Bois-Colombes.

Au 3, mon adversaire joue une ouverture solide avec les blancs, et tente d’exploiter la faiblesse de mon pion c6. Après l’échange de quelques pièces mineures et d’un cavalier en c4 repris par le pion b3, la faiblesse est résorbée, et avec une structure a4 c4 contre a5 c5, et des rentrées possibles en b5 pour les blancs et b4 pour les noirs pour les tours, la course à la colonne b semble vitale.
J’arrive le premier en b4, mon adversaire disposant d’un fou de case noire, je donne la qualité sur cette case pour éviter une rentrée fatale adverse. Mon fou de case noire est surpuissant et les dames s’échangent sur la colonne a. 
Le trio tour+fou+pion b passé protégé semble supérieur aux 2 tours adverses mais je manque l’occasion de prendre un net avantage et mon adversaire parvient à rendre la qualité pour arriver dans une finale de tours avec un pion de moins, où son roi plus actif lui permet de sacrifier 2 pions pour faire un pion passé dangereux qui me contraint à en rendre 3 pour déboucher sur une nulle. Toujours 3-1 pour Bois-Colombes.

Au 7, alors que le match est déjà gagné, la dernière partie à s’achever est celle d’Arthur. Alors que son adversaire innove rapidement dans une sicilienne, lui permettant de perdre une pièce en moins de 15 coups, la concrétisation n’est pas si évidente, 2 pions ayant été perdus dans la bataille.

Bien qu’Arthur ne joue pas mal et passe de position gagnante en position gagnante, l’adversaire s’accroche, et Arthur finit par craquer et ne peut obtenir mieux qu’une finale roi fou cavalier 2 pions contre tour pion qu’il ne parviendra pas à gagner. Score final 3-1 pour Bois-Colombes

Le lendemain, match contre Vandoeuvre 2. Le 1er exploit commence avant la rencontre. En effet, avant même mon arrivée, l’arbitre du match est déjà parti, suite à une engueulade avec un joueur du club de Drancy, ce qui oblige Stéphane à le remplacer et à trouver un joueur en urgence pour la N4 où il devait jouer.

Au 3, je suis le premier à finir ma partie. Après une ouverture en demi-teinte et avec un retard conséquent à la pendule, la partie ne se présente pas sous les meilleurs auspices.
Assailli au centre par les 2 pions d et les pions e et f et malgré 1h de moins au temps, je tente de sacrifier un pion en jouant f4 pour réactiver mes fous endormis à l’aile dame.
Dans une position explosive, la moindre imprécision peut rapidement être fatale, mon adversaire en commettra une qui me permettra de sacrifier une qualité pour obtenir une superbe coordination entre mes pièces. 
Avec un cavalier central très fort, une paire de fous monstrueuse, une tour très pénible et une dame également prête au combat, c’en est trop pour le roi noir et mon adversaire abandonnera quelques coups plus tard. Tout vient à point à qui sait attendre, et je marque enfin mon 1er point entier! 1-0 pour Bois-Colombes.

Au 6, au moment où je termine ma partie, Brice joue avec quelques pièces en moins, compensées par une attaque fantôme qui semble aussi dangereuse qu’un pistolet à eau. L’abandon ne tardera pas, remettant les 2 équipes à égalité. 1-1

Au 4, Loic fait un aller-retour du fou b7 pour aller piquer un pion en g2. Dans une position où le pion compense plus ou moins la position peu enthousiasmante du roi noir qui ne sait où se cacher, Loic joue avec une nette avance au temps. Son adversaire en profite pour tomber, laissant aimablement un point entier à Bois-Colombes. 2-1

Au 8, Xavier fonctionne par séries. Après une série de défaites lors des 2 premiers week-end, c’est désormais la série de victoires qui commence. Face à une jeune joueuse nettement moins bien classée, et dans une finale de tour+fou plutôt agréable, Xavier avance sa majorité centrale avant de réseauter son adversaire grâce au pion f3. Les pièces adverses sont placées maladroitement et le mat devient imparable. 3-1 pour Bois-Colombes.

Au 5, Mathilde, après l’échange des dames, se retrouve avec une qualité de plus mais les pièces adverses sont actives et elle doit rapidement être rendue pour passer dans une finale légèrement supérieure dans laquelle Mathilde n’obtiendra pas mieux que la nulle. Toujours 3-1 pour Bois-Colombes.

Au 1, Vitaly est dans une finale avec 2 tours et des fous de couleurs opposés avec un pion de plus. Bien que Vitaly ait plus l’habitude des echecs que de la guitare, il gratte avec maestria petit à petit son adversaire qui souffre, souffre, souffre encore, pour finir par perdre inévitablement. 4-1 pour Bois-colombes.

Au 2, alors que Mikhail semble être dans une finale confortable où le fou nord domine le cavalier, les pièces blanches parviennent à s’activer, repoussant le roi sur la dernière rangée. Mikhail évite les réseaux de mats et son pion de plus et sa tour active lui permettent d’assurer le partage de point malgré le roi adverse très actif. Toujours 4-1.

L’échiquier 7 est à nouveau le dernier à finir. Dans le milieu de jeu, Thomas profite de la mauvaise position de la dame adverse pour l’enfermer et contraindre son adversaire à donner une pièce pour éviter sa perte. Le reste n’est qu’une question de technique et Thomas gagnera lentement mais sûrement contre un adversaire qui tentera de s’accrocher en vain.

Score final : 5-1 pour Bois-Colombes. Félicitations à toute l’équipe pour ces 2 victoires qui nous assurent a priori du maintien.

Rendez-vous l’année prochaine le 14 janvier pour le prochain match au club contre Drancy.