Cercle d'échecs de Bois-Colombes

labelclubformateur réduit

webmestre:

Arnaud Roy

 

Rédaction:

Jean-Marc Dionisi

 

Nos sponsors:

logoCD92

Mairie de Bois-Colombes

Réseaux Sociaux

 

 

Ronde 7 : Terminator

Le respect inspiré par Vladimir OKHOTNIK dans cet open était tel, que la nulle fut conclue très rapidement avec le pourtant très agressif et tenant du titre Chi Minh NGUYEN qui termine 3ème aux départages. Vladimir remporte donc en solitaire cette édition avec 6 points sur 7, sans avoir réellement été inquiété.

Remise des prix
Kirill VELITCHKO (meilleur jeune), Chi Minh NGUYEN (3ème), Frédéric LEMPEREUR (7ème), Clément RABINEAU (5ème), Alberto DAVID,  (2ème), Laurent SOULAGES (4ème), Vladimir OKHOTNIK (1er), Alexandre BENSAID (meilleur  Bois-Colombien), Patrik DEGREMONT (président du CEBC), Nadir BOUNZOU(arbitre)

Touatia Brih

Taoutia BRIH (meilleure féminine)

Le baroud d’honneur d’Alberto DAVID, qui s’empare rapidement d’un pion de Dino MILANOVIC (2172) puis du point entier, n’y a rien changé, sinon qu’il lui rapporte tout de même la 2ème place. Il semble définitivement qu’Alberto a raté le coche lors de la ronde 5, les appariements ont fait le reste.


Saluons en tous cas la belle combativité de tous les participants, une bonne habitude de l’open international de Bois-Colombes.


Louons également la belle organisation du club et notamment des omniprésents Patrick DEGREMONT et Stéphane PINCON ainsi que l’arbitrage de l’indispensable et précieux Nadir BOUNZOU.


A l’année prochaine...

L’album photo sur le site de la ligue IDF

Ronde 6 : Les WC étaient fermés de l’intérieur

Stupeur à 15H15 : Les canalisations d’évacuation du bâtiment se sont mises à refouler devant tant d’ardeur à se vider avant le début des parties ! Conséquences pour les candidats aux sanitaires : soit se retenir au risque d’être légèrement tendu, soit courir se soulager à la mairie avec le stress que cela impose. Heureusement, cette situation très désagréable a duré moins d’une heure.

JPEG - 81.4 ko

L’intouchable V. OKHOTNIK

Cela n’a pas perturbé le moins du monde le leader Vladimir OKHOTNIK. Une faute dans une position inférieure a suffit à son courageux adversaire du jour Frédéric LEMPEREUR (2226) pour succomber. Vladimir semble maintenant inaccessible.
D’autant que le gambit Dame de la table 2 n’a pu départager ses poursuivants naturels ; Chi Minh NGUYEN et Alberto DAVID. Parvenus dans une finale de Dame+pions, c’est contraints et forcés qu’ils ont accepté la nulle puisque ce résultat n’arrange personne.

JPEG - 56 ko

La sympathique mais malchanceuse fratrie Italienne des SCHARRER

Ronde 5 : Les 4 fantastiques

Aujourd’hui se jouait la ronde de tous les dangers puisque les 4 favoris s’affrontaient aux 2 premières tables.

En cette période de Noël, c’est à nouveau Vladimir OKHOTNIK qui tire les marrons du feu. Sa Sicilienne et ses menaces sur la colonne c contre le grand roque blanc d’ Alberto DAVID, ont contraint ce dernier à accepter la nulle après seulement 18 coups, 14 minutes à la pendule et 2H20 de jeu.

Après moins d’une heure, la position issue d’une Slave au 2ème échiquier était des plus spectaculaires. Avec une poignée de pièces en prise et des échecs à foison, la partie NGUYEN - VAN DONGEN suscitait l’admiration des joueurs présents. En fait il sagissait d’une suite théorique et si Chi Minh a pris du temps pour se remémorer les coups, parvenu à la phase de réflexion proprement dite, il a rapidement pris l’ascendant sur son adversaire. En infériorité matériel théorique, mais fort d’une paire de fous surpuissante, il a passé un pion sur la colonne c, qui a sonné le glas de la position noire en 32 coups.

OKHOTNIK seul en tête, a son destin entre les mains. La tension monte à Bois-Colombes !

Ronde 4 : Un jour sans fin


P. VAN DONGEN
P. VAN DONGEN

Dure épreuve pour les joueurs que ces journées à 2 rondes. Les favoris avec les pièces noires y ont laissé des plumes.

En annulant face à Alberto DAVID, Patrick VAN DONGEN (2336) réalise la bonne opération du jour. La Caro-Kann du Luxembourgeois n’a pas suffit pour créer les déséquilibres nécessaires à la victoire et au bout de 2H à peine, la nulle était conclue.

Opposé à Clément RABINEAU (2260), Chi-Minh NGUYEN laisse à nouveau échapper un demi point. Tout a commencé par une Française variante d’échange. Après plus de 3H de jeu, Chi-Minh a cru bon, et c’est tout à son honneur, de sacrifier une pièce pour l’obtention d’un dangereux pion passé. Une décision qui aurait pu lui coûter la partie, voire le tournoi. Il n’en a pas été ainsi.

Du coup, leur aîné Vladimir se retrouve seul en tête avec le maximum de points.

Ronde 3 : Le lauréat


Laurent Soulages
L. SOULAGES

Alberto DAVID et Vladimir OKHOTNIK attaquent cette journée à 2 rondes de la meilleure des manières. Ils continuent leur promenade de santé sans connaitre de véritables difficultés.

Par contre le Cristolien Laurent SOULAGES (2132) s’invite sans bruit table 2, dans le cercle très fermé des plus de 2300, grâce à sa victoire contre Dino MILANOVIC (2172), sûrement un peu ébranlé par sa nulle de la veille.

la ronde de l’après-midi devrait être l’ultime répétition avant les chocs...