Cercle d'échecs de Bois-Colombes

labelclubformateur réduit

webmestre:

Arnaud Roy

 

Rédaction:

Jean-Marc Dionisi

 

Nos sponsors:

logoCD92

Mairie de Bois-Colombes

Réseaux Sociaux

 

 

Ronde 2 et 3

La première journée à 2 rondes a vu certain titrés de l'open A se prendre les pieds dans le tapis. La plupart passe l'obstacle du matin sans problème, mais la victoire de Thal ABERGEL aux dépens d'Ameur FRIH (2172) en moins de 30 minutes pour cause de téléphone portable ne lui portera pas chance...

Fort de ses presque 400 points élo supplémentaires, Gabriel BATAGLINI (2419) a choisi l'excentrique ouverture HODGSON (1- d4 d5 2-Fg5) pour écarter le Bois-Colombien Frédéric GUERLACH (2054). Mais celui-ci, joueur d'attaque s'il en est, ne s'est pas démonté et a immédiatement troqué une pièce contre 3 pions, aboutissant ainsi à une position où les 2 rois étaient dans les courants d'air ! Même si le Maître nous a semblé un temps devoir l'emporter, la ténacité des noirs a fini par payer et Frédéric a empoché le demi-point. En roue libre, il remportait la ronde de l'après-midi.

Il n'en a pas été de même pour tout le monde. Si Pierre-Yves TOULZAC (2236) et Christopher DEBRAY (2363) se serraient la main au bout de 20 min et une nulle de combat de 12 coups, la russe Anastasia SAVINA (2403), lésée de 2 pions était toute heureuse de se jeter sur la proposition de nulle du vieux briscard Ricardo GERVASIO (2244), un tantinet pessimiste sur ce coup.

Sans doute euphorique suite à sa partie éclair du matin, Thal ABERGEL (2426), du haut de ses pièces blanches partait à la chasse aux pions au sortir d'une espèce de Sicilienne Rossolimo et au détriment de... l'initiative, de laquelle Thomas DIONISI (2332) s'emparait brillamment pour gagner une pièce et la partie. Voici donc notre Thomas national en tête, qui doublera les noirs contre SHCHEKACHEV demain...  

guerlach dionisi

Dans l'open B, 8 joueurs totalisent 3 points, dont font partie les 3 espoirs aux dents longues Bois-Colombiens Keigo GUERLACH (tiens, tiens..), Loic TRAVADON (1729) et Arthur PHAM (1546).