Ronde 5 et 6

Saluons d'abord la combativité des joueurs titrés, une fois n'est pas coutume, lors de cette journée saignante à 2 rondes et plus généralement depuis le début du tournoi.
Sur sa lancée d'hier et de bon matin, Thomas DIONISI (2332), grapillait une qualité sur la Caro-Kann de Gabriel BATTAGLINI (2419) et malgré l'initiative de celui-ci sur son grand roque blanc, il empochait le point entier à l'issue du 40ème. Cette splendide série allait être interrompue par l'outsider Bastien DUBESSAY (2343) qui, dans une position tranchante issue d’une espèce de najdorf du dragon parvenait à monter une batterie dame+ tour sur la 1ère rangée et obtenait ainsi le gain.
Pendant ce temps Andrei SHCHEKACHEV (2522) anéantissait les espoirs de Christopher DEBRAY (2363) en 58 coups le matin et les velléités de sa compatriote Anastasia SAVINA (2403) et sa semi-Tarrash en 36 coups l'après-midi, sans réellement souffrir. Le voici donc en position de force avant d’affronter Ricardo GERVASIO (2244) demain.

ecole russe

Après sa victoire matinale dans une Anglaise symétrique et un sacrifice de qualité pour l’attaque, le jeune Guillaume TROUVE (1890) paraissait être le mieux placé pour remporter l’open B. D’autant que le désagréable clouage du Cc6 au sortir d’une Sicilienne Scheveningue semblait des plus prometteurs. Mais face à l’expérimenté Thierry KOZLOWSKI (1875), Guillaume n’a pas trouvé (ça faisait un moment que je voulais la sortir celle-là !) la faille et s’est retrouvé (!) dans une finale perdante au terme des 40 coups.

La balle est dans le camp de Thierry qui affrontera le légendaire Patrick GONNEAU (1741) demain avec les blancs…